UGSEL EN FRANCE

 

Présentation générale de l'UGSEL :

 

Association créée en 1911 par la Fédération Gymnastique et Sportive des Patronages de France (FGSPF), ancêtre de la fédération sportive et culturelle de France (FSCF).

 

Déclarée le 29 mars 1911 sous le nom de "Union Gymnastique et sportive de l'enseignement  libre supérieur et secondaire", l'UGSEL fut une association parisienne jusqu'en 1932, date à laquelle elle devient réellement nationale.

 

Le 30 septembre 1944, son titre devenait Union générale sportive de l'enseignement libre. Les statuts de l'UGSEL ont été adoptés par l'assemblée généale du 18 mars 2006.

 

L'histoire de l'UGSEL de 1932 à aujourd'hui :

 

  •  A partir de 1932, l'UGSEL a obtenu son autonomie par rapport à la FGSPF et pris en charge le domaine scolaire. L'organisation de rencontres sportives départementales puis les premières épreuvres nationales furent proposées à partir de 1935.

 

  • En 1937, l'UGSEL ouvre des stages destinés aux enseignants pendant le temps de vacances pour perfectionner leur pédagogie et leur permettre de faire entendre leur action éducative au même titre que leurs collègues des autres disciplines.

 

  • En 1938, ne voulant pas limiter leur action à l'organisation de rencontres sportives, les responsables de l'UGSEL lancèrent les premiers stages d'élèves.

 

  • En novembre 1944, l'Institut catholique de PARIS propose d'inclure dans ses programmes une formation à l'enseignement de l'éducation physique sur la demande de l'UGSEL. L'Institut Libre d'Education Physique Supérieure - I.L.E.PS. - venait de naître sous la responsabilité de Yves BOUVYER alors secrétaire général de l'UGSEL.

 

  • Parallèlement à la mise en place et au développement des structures ci-dessus mentionnées qui étaient réservées aux garçons, une section féminine a vu le jour en 1938. Elle a pu de développer rapidement en s'appuyant sur l'Union des Religieuses enseignantes qui venait d'être créée.

 

Le section féminine, tout en ayant le soucis de veiller à son autonomie et à sa spécificité, a travaillé en étroite collaboration avec la section masculine. A noter qu'il n'y eut toujours qu'un Président national pour les deux branches.

 

Sous l'impulsion de Soeur Monique, responsable de cette section féminine, fut créée, en 1943, l'Ecole Normale d'Education Physique Féminine Catholique (E.N.E.P.F.C), consacrée à la formation initiale de professeurs féminins.

 

  • L'UGSEL est également à l'origine de la Fédération Internationale Sportive de l'Enseignement Catholique - F.I.S.E.C - qu'elle a crée en 1947. Pour sa part la section féminine s'est affiliée la même année à la Fédération Mondiale de la Jeunesse Féminine Catholique. A partie de cette même année chaque section a participé à des rencontres internationales.

 

  • En septembre 1964, ouverture des écoles de formation de moniteurs d'EPS, à Angers pour les jeunes filles et à Caen pour les jeunes gens. Le terme moniteur fut remplacé par celui de maître en 1969. Ces deux écoles disparurent au milieu des années 70, conséquence des changements dans la formation initiale, en particulier de l'obligation d'être titulaire du baccalauréat pour suivre une formation débouchant sur l'enseignement.

 

  • En 1970 s'est engagée la fusion des deux sections, féminine et masculine.

 

  • Autre regroupement aussi, en 1981, qui a vu l'unification des deux écoles de cadres, ILEPS et ENEPFC, sous le seul nom de l'ILEPS désormais implanté à CERGY-PONTOISE (95).

 

  • Le 19 octobre 1985, le Comité national de l'Enseignement Catholique adopte une "recommandation" confirmant a l'UGSEL " sa qualité de fédaration sportive scolaire national de l'Enseignement Catholique".

 

  • Le Statut  de l'Enseignement Catholique promulgué par les Evêques de France le 14 mai 1992, reconnaît l'UGSEL comme l'un de ses 4 organismes nationaux. 

Les missions de l'UGSEL :

 

  • De promouvoir, orienter et coordonner l'éducation physique et la pratique des sports, d'activités de loisirs et de culture dans les établissements de l'Enseignement Catholique.

 

  • De collaborer avec les instances et instituts sécialisés à la formation initiale et continu en EPS des maîtres.

 

  • D'organiser toutes compétitions sportives, du niveau départemental , au niveau national, d'oragniser tout stages, séjours et manifestations aptes à développer la pratique des sports et des loisirs.

 

  • D'assurer les relations nécessaires à ces objets avec toutes les instances politiques, admninistratives, sportives, internes et externes à l'Enseignement Catholique.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×